Un exercice qui, selon nos renseignements, est prévu ce lundi dans les locaux de l’IT Unit aux Casernes centrales. Outre son ordinateur, la police va fouiller le téléphone portable de l’orthophoniste car les enquêteurs soupçonnent que des films à caractère pornographique s’y trouvent.

C’est le chef inspecteur Rajesh Moorghen et ses hommes qui mènent l’enquête. Il nous revient aussi qu’une enseignante de l’institution spécialisée, celle qui avait décelé le problème, participera aujourd’hui à un exercice de reconstitution des faits.

Toujours selon nos informations, les responsables qui avaient pris la décision d’embaucher l’orthophoniste seront entendus par les enquêteurs. Ils n’auraient pas respecté certaines procédures en ce qui concerne ce recrutement.

Rappelons que l’orthophoniste fait l’objet d’une accusation provisoire de causing a child to be sexually abused devant le tribunal de Rose-Hill. Il est toujours en détention.

Article précédentArnaques en ligne : Rien qu’à la Cybercrime Unit, 59 cas ont été rapportés de janvier à mai de cette année
Article suivantRéinsertion difficile : Cinq ans après être sorti de l’enfer de la drogue, un ancien Nursing Officer affirme que la société continue de le rejeter