Dans l’affaire de Private Prosecution que Suren Dayal a intentée au Premier ministre pour avoir juré un faux affidavit sur ses dépenses électorales, le DPP, Me. Satyajit Boolell, a donné son avis pour un abandon des charges contre l’accusé, Pravind Jugnauth.

En cour de district de Port-Louis vendredi dernier, le DPP a fait valoir des pouvoirs qu’il a sous la section 72 (3) de la constitution pour une discontinuance of all criminal proceedings dans cette affaire de Private Prosecution.

Toutefois, le DPP a tenu à préciser que cet abandon des charges dans cette affaire précise ne dispense pas Pravind Jugnauth d’autres poursuites pénales sur les mêmes faits, c’est-à-dire une accusation d’avoir juré un faux affidavit suite à la découverte des Kistnen Papers.

Déjà, Mes. Antoine Domingue et Roshi Bhadain, les avocats de Suren Dayal, candidat battu aux dernières élections dans la circonscription numéro 8, étudient la possibilité de contester par voie de révision judiciaire, la décision du DPP de ne pas entamer des poursuites dans cette affaire.

Reported by: Murvind Beetun

Edited by : Jugernauth Raj

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentHippisme : Les jockeys et apprentis-jockeys mauriciens ne monteront plus lors des journées organisées par le People’s Turf PLC, faute d’assurance
Article suivantEid-Ul-Adha 2022 : Callichurn a présidé une première réunion en vue de déterminer le prix du bétail