Le jeune homme avait été arrêté en juin pour infraction aux dispositions de l’ICT Act. Il avait ensuite été libéré sous caution.

La police lui reproche d’avoir interprété la chanson PolicoCrapo dans un mariage devant une assistance comprenant des femmes et des enfants. La police, selon Me Adrien Duval, considère que c’est un délit.

Le jeune homme s’est rendu aux Casernes Centrales en compagnie de Mes Adrien Duval et Alexandre LeBlanc cet après-midi. Le premier affirme que son client a invoqué son droit à la liberté d’expression.

Après son interrogatoire, Ivander Jummun a été autorisé à rentrer chez lui.

Article précédentAllégations d’attouchements sexuels dans une école spécialisée : L’orthophoniste Ibrahim Sorefan hué par des parents en colère lors de sa comparution en cour
Article suivantZones inondables évoquées par Xavier Duval lors de sa PNQ : « Comment les autorités locales ont-elles pu prendre certaines décisions qui selon moi seraient illégales ? » s’inquiète Véronique Leu Govind