Sattar Hajee Abdoula, chairman de la SBM Holdings Ltd, a décidément passé un sale quart d’heure lors de l’assemblée générale annuelle de cette instance. En effet même avant que cette réunion ne débute, plusieurs actionnaires protestaient déjà.

La raison ; ils n’avaient pas reçu le rapport annuel et les comptes audités dans le délai prescrit par la loi et qu’ils n’étaient ainsi pas suffisamment préparés pour cette réunion en vue de poser des questions sur plusieurs opérations de la SBM.

Certains actionnaires ont même reçu le rapport qu’hier. Le point a été soulevé par nul autre que Bissoon Mungroo, actionnaire de la SBM. Il a soutenu que la réunion est illégale.
Sattar Hajee Abdoula s’est par la suite concerté avec le conseiller légal, Me. André Robert, qui a conseillé de maintenir l’AGM. Un autre actionnaire, Nassir Ramtoola s’est alors élevé et a parlé d’une mauvaise interprétation de la loi mais Sattar Hajee Abdoula a maintenu la réunion. Nassir Ramtoola a alors effectué un walk-out.

Mais un autre coup de théâtre devait intervenir, avec Me. André Robert se concertant de nouveau avec Sattar Hajee Abdoula qui a par la suite mis fin et renvoyé l’Assemblée générale annuelle.

Il nous revient que plusieurs actionnaires allaient demander des explications sur les milliards de roupies d’emprunt que la SBM avait rayées durant ces dernières années.

Article précédentCe samedi dans la capitale : Linion Pep Morisien organise un rallye automobile pour dénoncer la hausse de l’amende pour non-paiement de la redevance télé, le maintien des restrictions sanitaires et les actes de torture
Article suivantBravoure : Un policier indien combat un homme armé d’un énorme sabre