L’orthophoniste nie les faits
Photo d'illustration

Si dans un premier temps ce sont les officiers de la brigade des mineurs qui ont pris la version des victimes, le dossier a été remis au poste de police de Barkly. Celle-ci a écouté la version de l’orthophoniste de 24 ans. Il nous revient que le présumé agresseur a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés.

Par ailleurs, nous apprenons aussi que les officiers de la CID de Rose Hill ont aussi pris la version des enfants concernés. Selon nos informations, leurs versions corroborent.

L’interrogatoire se poursuivra aujourd’hui après la comparution du speech therapist en cour de Rose-Hill.

Article précédentLes grands titres de Top FM de ce jeudi 23 juin 2022
Article suivantAttouchements sexuels allégués sur une dizaine d’élèves dans une école spécialisée : Le présumé agresseur traduit en cour ce jeudi