Le président de l’Association des propriétaires de boulangeries explique qu’il comprend qu’une augmentation du prix du pain sera un fardeau pour la population. Il affirme donc qu’il révoque le mot d’ordre lancé antérieurement, c’est-à-dire l’arrêt de la production du pain maison si le prix n’est pas révisé à la hausse.

Nasser Moraby dit avoir soumis plusieurs propositions au ministre Soodesh Callichurn. Parmi, la révision des subsides concernant les autres matières entrant dans la production du pain maison.

La prochaine rencontre entre le ministère du Commerce et les dirigeants de l’Association des propriétaires de boulangeries est prévue dans une quinzaine de jours.

Article précédentInterpellé dans le cadre de la manifestation Tank Vide : « J’étais au marché lorsqu’on m’a informé que la police embarquait mon fils à Mahebourg Waterfront », affirme Louis Maxime Apollon
Article suivantSuite à la rencontre avec le ministre Soodesh Callichurn : « Nous révoquons notre mot d’ordre concernant l’arrêt de la production du pain maison », affirme Nasser Moraby