Le porte-parole de Rezistans ek Alternativ était accompagné de l’avocat Rex Stephen. Son interrogatoire par la Major Crimes Investigation Team a duré près d’une heure.
Il s’est entretenu avec les journalistes après son interrogatoire. Selon Ashok Subron, les enquêteurs ont voulu savoir s’il connaissait Bruneau Laurette et s’il avait déjà entendu parler des Kistnen Papers.
Ashok Subron dit avoir répondu que les documents originaux ont été déposés par le DPP à la cour de district de Moka lors de l’enquête judiciaire. Ashok Subron a ajouté que depuis 2020, il avait une copie digitale en sa possession.

Article précédentUn avion prend feu avec 137 personnes à bord après s’être écrasé à l’aéroport de Miami
Article suivantSéisme en Afghanistan : plus d’un millier de morts dans une zone isolée du Sud-Est