Dans son dernier rapport, le Fonds monétaire international est catégorique. La Bank of Mauritius Act doit être amendée. L’objectif est d’empêcher tout transfert de fonds de la Banque centrale au gouvernement. Ainsi, cela va renforcer l’indépendance opérationnelle et la position financière de l’entité. Il y va de même pour le quasi-fiscal financing.

Pour rappel, il y a eu un transfert de Rs 158 milliards des réserves de la banque au ministère des Finances.

L’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen ne passe pas par quatre chemins pour expliquer qu’il faut séparer la politique monétaire de la politique fiscale. Transférer Rs 158 milliards de la Banque centrale au ministère des Finances n’a fait que provoquer une dévaluation de la roupie déplore Rama Sithanen.

Le Dr Sithanen rappelle que selon la Bank of Mauritius Act, la Banque centrale doit se plier à cette loi. Il lance ainsi un appel pour qu’elle contrôle l’inflation et défende la roupie sans laisser qui que ce soit abuser de notre système financier dit-il.

Article précédentMeurtre de Mardaye Soobroyoloo : Deux des trois accusés plaident non coupables
Article suivantArrestations suite à l’opération « Tank Vide » : ‘mo ti ale zouen mo dimoune sa jour la, mo ti ale prend l’air’, les plaisanciers arrêtés affirment qu’ils ne participaient pas à une manifestation