La pension de veuve sera désormais étendue aux veuves musulmanes dont le ‘nikah’, soit le mariage religieux, est enregistré auprès du Muslim Family Council. Une annonce faite par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, lors du discours budget.

Depuis, ils sont plusieurs à chercher des éclaircissements sur cette mesure. Le député de la majorité, Zahid Nazurally s’est même demandé si sous la liberté de religion, la Constitution permet à un homme de soutenir la pension de deux femmes ? 

L’imam Peerbux a quant à lui soulevé le problème des imams qui ne sont pas enregistrés auprès du Muslim Family Council et qui célèbrent quand même des mariages.

Dans une déclaration à Top FM, le qari Mansoor, président de la Raza Academy, affirme qu’il y a des mariages qui ne sont pas enregistrés auprès du Muslim Family Council et qu’ainsi il y des femmes qui ne reçoivent pas la pension. Il affirme que ce n’est pas la faute de ces femmes si leurs mariages ne sont pas enregistrés.

Le qari Mansoor demande au Muslim Family Council de rectifier cela en faisant des enquêtes auprès des mosquées et imams et d’ensuite reconnaître ces ‘Nikah’ pour que certaines femmes puissent être éligibles à la pension de veuves.

Reported by: Murvind Beetun

Edited by :  Jugernauth Raj

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentTorture policière: L’affaire concernant la torture policière va être référée au bureau de l’ONU à Genève” déclare Bruneau Laurette.
Article suivantRecette : Chatini Bringelle