BANK OF MAURITIUS
BANK OF MAURITIUS

Le board des directeurs du Fonds monétaire international s’est penché sur le cas de Maurice dans sa réunion de la semaine dernière. Il a ensuite émis un communiqué dans la nuit de vendredi à samedi. Le FMI revient une fois de plus les réserves de la Banque de Maurice et réitère sa demande d’une réforme de la Bank of Mauritius Act. L’instance internationale insiste aussi sur une recapitalisation de la Banque centrale tout en lançant un appel à la Banque de Maurice de renoncer ses actions au sein de la Mauritius Investment Corporation.

Le Fonds monétaire international est catégorique. La Bank of Mauritius Act doit être amendé. L’objectif est d’empêcher tout transfert de fonds de la Banque centrale au gouvernement. Pour rappel, il y a eu un transfert de Rs 158 milliards des réserves de la banque au ministère des Finances. Ainsi, cela va renforcer l’indépendance opérationnelle et la position financière de l’entité. Il y va de même pour le quasi-fiscal financing.

Une fois de plus, le FMI a réitéré son appel pour que la Banque centrale renonce ses actions au sein de la MIC.

En ce qui concerne la situation économique, le FMI annonce qu’il y a une reprise après une contraction substantielle en 2020. Au passage, l’instance internationale félicite le ministère de la Santé pour la vaccination de plus de 90% de la population adulte. Elle ajoute aussi qu’il y a une croissance de la majorité des secteurs à l’exception du tourisme.

Le défi doit être relevé tout en contrôlant l’inflation dans un contexte où le prix des carburants et celui de la nourriture sont très élevés alors que la reprise demeure lente.

Celle-ci en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et une reprise lente du secteur du tourisme écrit le FMI.

L’instance internationale est donc d’avis qu’il est important qu’il y ait une consolidation fiscale pour trouver un équilibre entre la reprise de la pandémie et la dette.

Pour relancer l’économie, le FMI recommande une augmentation des revenus, une réduction des dépenses a travers une réforme du système de pension. Enfin, l’organisme préconise une réduction de la dette publique.

Finalement, le FMI est d’avis que le cadre de la politique monétaire soit modernisé et rendu plus crédible.

Article précédentAlors que la ministre de l’Éducation parle d’une tentative de fuite des papiers d’examens nationaux au MES : Des documents de l’organisme en circulation confirment qu’il y a bel et bien eu des fuites
Article suivantHadj 2022 : 321 visas additionnels pour Maurice