L’assistant surintendant de police a été convoqué par les enquêteurs du Central CID ce matin dans le cadre de l’enquête concernant les vidéos montrant des actes de torture policière. Rappelons qu’en 2020, Me Rama Valayden avait remis une clé USB contenant ces vidéos à la police. Une équipe du CCID, sous la supervision de l’ASP Roshan Kokil, était chargée d’enquêter dessus. L’enquête actuelle vise à déterminer la suite qui a été donnée.

À sa sortie des Casernes centrales, l’ASP Kokil a déclaré aux journalistes qu’il a demandé à ses collègues de vérifier la légalité de la convocation. Il a ajouté qu’en principe, c’est l’Independent Police Complaints Commission qui aurait dû le convoquer. Il a toutefois souligné qu’il reste à la disposition des enquêteurs. Et d’ajouter qu’il a tout fait dans les règles et qu’il est un policier « intègre ».

Rappelons qu’après la mise en circulation des vidéos, une équipe spéciale avait été constituée. L’ASP Roshan Kokil a, lui, été transféré au poste de police de Rivière-Noire pour éviter tout soupçon d’ingérence.

Article précédentViolence dans les écoles : Mélanie Vigier de Latour-Bérenger salue le recrutement des psychologues, mais soutient que le nombre reste insuffisant.
Article suivantOpération « Tank Vide » : « D’autres convocations prévues », affirme Tony Apollon