Celle-ci se situe dans le cadre de l’enquête ayant trait aux vidéos montrant des actes de torture policière.

À sa sortie des locaux du Central CID, l’ASP Kokil a déclaré aux journalistes qu’il a demandé aux enquêteurs de vérifier la légalité de sa convocation.  Il a ajouté qu’en principe, c’est l’Independent Police Complaints Commission qui aurait dû le convoquer.

L’ancien enquêteur du CCID a ajouté qu’il est « quelqu’un d’intègre » et qu’il n’a rien à se reprocher.

Rappelons qu’en 2020, Me Rama Valayden avait remis une clé USB contenant ces vidéos à la police. Une équipe du CCID, sous la supervision de l’ASP Roshan Kokil, était chargée d’enquêter dessus. L’enquête actuelle vise à déterminer la suite qui a été donnée.

Article précédentGambling Regulatory Authority : Rs 20 millions pour des frais de consultance
Article suivantLégislatives 2022 en France : Prisca Thevenot, la porte-parole d’origine mauricienne de Renaissance, fait son entrée au parlement