La pétition contient les signatures de plusieurs victimes présumées de brutalités policières. Linion Pep Morisien a pris l’engagement de l’envoyer à l’instance onusienne.

En conférence de presse hier, José Moirt a déclaré que la plateforme réclame une enquête indépendante sur les actes allégués. Pour lui, l’Independent Police Complaints Commission n’est pas une institution indépendante et n’a pas les compétences nécessaires pour enquêter. Elle n’a même pas, selon lui, le personnel requis pour enquêter sur les 2 184 plaintes reçues depuis avril 2018.

Par ailleurs, José Moirt s’est interrogé sur le rôle du président de la République. Neena Ramdenee, de son côté, a renouvelé l’engagement de Linion Pep Morisien pour soutenir les victimes. Elle a aussi condamné l’attitude du Speaker de l’Assemblée nationale.

Reported by: Dorothy Bonnefemme

Edited by : Michael Jean Louis

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentTorture policière à Maurice : Steven Obeegadoo égratigne ceux qui se sont tournés vers les institutions internationales
Article suivantS’exprimant par visioconférence : « Le yoga est le plus grand cadeau que l’Inde a offert au monde », affirme Pradeep Roopun…