Un haut responsable du MES a été suspendu après la fuite alléguée de questionnaires d’examens nationaux. « Grave et sérieux », c’est en ces termes que  Ajay Guness responsable de la Commission éducation au MMM, qualifie cette situation. Ce sont des examens très compétitifs, dit-il,  Le MES doit briser le silence et expliquer en toute transparence ce qui s’est passé. Pour le dirigeant mauve , c’est la réputation même du MES qui est en jeu.

Rappelons que les modular assessments du PSAC doivent se tenir au mois d’août.

Reported by: Dorothy Bonnefemme

Edited by :  Vishwani

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentGrosses foules dans les rues de Londres contre la hausse des prix
Article suivantElle donne la réplique à Steven Obeegadoo : « Quand les institutions ne fonctionnent pas, c’est notre rôle d’agir…Rester silencieux est un signe d’antipatriotisme », affirme Padma Utchanah