Cette étape, qui devrait s’échelonner sur quelques jours, a démarré dès que le ministre des Finances a terminé son summing-up vers 16h40. Rappelons que l’examen en comité des dotations budgétaires est l’occasion pour les élus de réclamer des éclaircissements sur n’importe quel item. Cela commence toujours par les organismes ou département indépendants d’un ministère. C’est le Premier ministre qui donne alors les informations réclamées par les députés, de l’opposition comme de la majorité. Même la dotation budgétaire du bureau du président de la République a fait l’objet de plusieurs questions. L’une concernant même le salaire de sa conseillère.

À 18 heures hier, lorsque le Speaker a suspendu la séance pour une demi-heure, les dotations d’une série d’organismes, allant de l’Assemblée nationale au bureau l’Audit, en passant par la commission électorale, l’Electoral Boundaries Commission, le judiciaire, la Public Service Commission, la Disciplined Forces Services Commission, le Public Bodies Appeal Tribunal, le bureau de l’Ombudsman, entre autres avaient été examinées.

La Chambre a aussi commencé l’examen des dotations relevant du bureau du Premier ministre. À la reprise, l’exercice s’est poursuivi et a été complété.

Reported by: Michael Jean Louis

Edited by : Michael Jean Louis

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentOpération Tank Vide : Convocation de 4 autres personnes au CCID ce lundi, annonce Tony Apollon
Article suivantLe 25 juin prochain : Linion Pep Morisien organise un rallye pour contester les amendements prévus concernant la redevance télé et les actes de brutalité policière