La police a tiré à balle réelle et tué un manifestant au Bihar. Les manifestations se sont malgré tout poursuivies pour le deuxième jour hier en dépit de la promesse du gouvernement indien
de relever la limite d’âge pour entrer dans l’armée et de recruter un plus grand nombre de soldats.
Des manifestations violentes ont été en effet déplorées au Bihar et dans plusieurs autres États contre le programme réformé de recrutement 2022 dans l’armée. Les manifestants vandalisent des véhicules et brûlent des trains depuis jeudi.
Face aux protestations, le gouvernement a relevé l’âge pour entrer dans l’armée de 21 à 23 ans dans son programme « Agnipath » en 2022. Des étudiants ont exprimé des inquiétudes quant à leur avenir dans l’armée après quatre ans, car seuls 25% des recrues seraient retenues et les autres pourraient être remerciés sans compensation après quatre années de service selon la réforme.

Article précédentDécès du petit Ayaan : Le beau-père trouvé coupable
Article suivantLe Sri Lanka tend encore une fois la main pour 500 millions de dollars de l’Inde