Le parlementaire rouge indique qu’il essaie d’interpeller les autorités et de surcroit la population sur cet évènement troublant depuis plusieurs semaines. Ehsan Juman précise aussi que sa PQ de mardi dernier y était consacrée, mais qu’il n’y avait pas eu de Question Time à l’ordre du jour. Les élèves, parents et enseignants ont besoin d’être rassurés, dit-il, car il y va de l’avenir de nos enfants.

Qu’en est-il de la directrice du MES, et la ministre de tutelle. Pourquoi ce silence ?!, se demande le député du Parti Travailliste.

Selon nos informations, le MES s’attèle déjà à la préparation d’autres questionnaires. Les modular assessments du PSAC doivent se tenir au mois d’août. Evoquant cet aspect, Eshan Juman se pose plusieurs questions : – le standard des questionnaires sera-t-il adéquat dans un si court délai de préparation ?

  • Quelles mesures de sécurité sont à présent préconisées, quant à l’accès aux documents confidentiels ?

Le député rouge de la circonscription numéro 3 exhorte la ministre de l’éducation à venir s’expliquer, ce samedi matin au parlement.

Nous attendons un retour de la directrice du MES, car nous lui avons envoyé un message, de même tenté de la joindre par téléphone, ce matin.

Article précédentFuite alléguée de questionnaires d’examens nationaux : Un Senior Research Officer du MES suspendu
Article suivantVidéos de torture : ‘mon frère est un héros’, lance la sœur du constable Gokhool