Le Sri Lanka a décrété un jour férié hier, vendredi, afin de réduire le trafic routier et économisé le peu de carburant qui lui reste dans ses cuves en attendant une ième aide indienne. L’activité économique du Sri Lanka est presque au point mort alors que la nation insulaire, confrontée à sa pire crise financière, manque de carburant pour le transport et qu’il y a peu de signes d’approvisionnement frais.
Le gouvernement a déclaré vendredi un jour férié pour les bureaux publics et les écoles pour réduire circulation automobile, laissant de nombreuses routes dans et autour de la capitale Colombo désertes. Pendant ce temps, des milliers de véhicules sont alignés dans des files d’attente s’étendant sur des kilomètres alors que les conducteurs attendent que les stations-service soient réapprovisionnées.
Le Sri Lanka attend une ligne de crédit de 500 millions de dollars de l’Inde pour acheter du pétrole.
L’Inde a envoyé jusqu’ici 3 milliards de dollars au Sri Lanka sous forme de prêt ou de don.

Article précédentViolentes manifestations des aspirants soldats indiens au Bihar
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce samedi 18 juin 2022