Le sergent Reedoye est l’un des quatre officiers de la CID de Terre-Rouge à avoir été arrêté suite à la parution des vidéos de torture. Il a retrouvé la liberté après avoir fourni une caution de Rs 20 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 100 000 hier.
Ses proches étaient sur place hier. L’un d’eux remet même en question la véracité des vidéos montrant ces actes de torture !

Me. Neil Pillay, avocat du sergent Reedoye affirme que son client est serein même si les faits sont graves dans cette affaire.

Article précédentAnomalies détectées après le recomptage : « Notre équipe légale prendra une décision », lance Reza Uteem
Article suivantSon élection au no 19 confirmée après le recount : « Parti travailliste ine fer pression lor MMM pou loge ene pétition électorale », affirme Ivan Collendavelloo