Le député et homme de loi a donné son point de vue, hier au Parlement, quant à une abolition de la charge provisoire comme le préconise le rapport de la Law Reform Commission. Une proposition qui de toute évidence est loin de convaincre Ivan Collendavelloo.

Pour lui, les personnes qui demandent son abolition n’ont pas des connaissances et pratiques en droit pénal. Le député qui est aussi avocat a lors de son intervention donné des leçons en matière de droit hier au Parlement.

Article précédentÉconomie : ‘Ce budget vient du gouvernement le plus faible que le pays ait connu depuis l’indépendance !’ déplore Arvin Boolell
Article suivantFuite alléguée des questionnaires d’examens nationaux révélée par le député Juman au Parlement : « Le silence de la ministre Dookun-Luchoomun interpelle », s’inquiète Mahend Gungapersad