La National Drug Authority est arrivée à la conclusion que les vaccins offerts par le gouvernement mauricien en mars sont impropres à l'utilisation.

C’est ce que révèle le journal ougandais Monitor. L’article explique que la National Drug Authority est arrivée à la conclusion que les vaccins offerts par le gouvernement mauricien en mars sont impropres à l’utilisation. Cela, en raison d’irrégularités dans l’importation et le stockage.

Le Monitor explique que c’est à travers leur ministère des Affaires étrangères respectif que Maurice a fait ce don à l’Ouganda. Sauf que, dans une lettre, en date du 13 avril adressée à sa ministre de la Santé, le président de la National Drug Authority, le Dr Medard Bitekyerezo, affirme qu’après inspection, le lot a été jugé impropre à l’utilisation. Cela, en raison d’irrégularités dans l’importation et le stockage.

Le Dr Bitekyerezo soutient que cette cargaison de vaccins Sinopharm, arrivée le 1er mars à son insu à bord d’un avion de Kenya Airways, était dépourvue d’enregistreurs de température. Or, cela est essentiel pour suivre le respect des normes de température de stockage, qui est un élément important pour garantir le maintien de la puissance du vaccin.

Il ajoute que l’organisme ne peut garantir au public la sécurité, la qualité et l’activité du vaccin, dont la date officielle d’expiration est le 10 août.

Rappelons que les vaccins sont toujours stockés à l’aéroport international d’Entebbe. Ils seront vraisemblablement incinérés.

Soulignons qu’une dose de Sinopharm se vend à 30 dollars (soit 113 000 shillings). L’Ouganda détruira donc des vaccins d’une valeur de 17 milliards de shillings. Le Monitor souligne que cette décision intervient à un moment où le gouvernement ougandais peine à épuiser quelque 44,7 millions de doses de vaccins acquises en grande partie grâce à des dons et des achats directs.

Article précédentLes grands titres de Top Fm de ce vendredi 17 juin 2022
Article suivant‘Le plus grand cadeau que l’Inde a pu offrir au monde est le yoga !’ dit Pradeep Roopun