Pravind Jugnauth avait saisi la Cour suprême pour arrêter les procédures concernant la Private Prosecution de Suren Dayal en Cour de district. Or, la Cour suprême a rejeté la demande du Premier ministre et a ordonné à ce que l’affaire soit appelée devant le magistrat en cour de district de Port-Louis dans un délai d’une semaine avant d’être de nouveau devant la Cour suprême le 27 juin prochain.

Pravind Jugnauth devra ainsi se présenter à la barre à l’appel de l’affaire en cour de district de Port-Louis. Par contre, le représentant du bureau du directeur des Poursuites publiques a fait savoir qu’il va loger un ‘nolle prosequi’, soit une demande de non-lieu lorsque l’affaire sera appelée en cour de district. Ainsi, le DPP va venir avec un avis d’abandon des charges.
L’avocat de Pravind Jugnauth, Raouf Gulbul, dit attendre le dénouement de l’affaire qui a été fixée au 27 juin prochain.

Me. Roshi Bhadain, l’un des avocats de Suren Dayal, explique que l’affaire devra être appelée devant la Cour de district et que même si le bureau du DPP logera un non-lieu, d’autres recours légaux seront étudiés en concertation avec le client.

Article précédentTorture alléguée au sein de la CID de Terre Rouge : le constable Purgus libéré sous caution
Article suivantAccident à Sainte-Croix : un piéton rend l’âme après 7 jours passés en soins intensifs