Vidéo en circulation de torture
Vidéo en circulation de torture

Accusé de torture policière, l’inspecteur Hurryduth Derochoonee comparaîtra devant la cour de Pamplemousses ce mercredi pour sa remise en liberté conditionnelle. Il avait été arrêté après la circulation des vidéos montrant qu’il torturait des suspects en 2019.

Ce n’est pas la première fois que l’inspecteur Derochoonee a des démêlés avec la justice.

Il a rejoint la force policière en 1992.

Depuis 2021, l’inspecteur Derochoonee est suspendu de ses fonctions. Il avait été arrêté par l’Icac après plus qu’une douzaine de plaintes ont été consignées contre lui.

Il est soupçonné d’avoir réclamé des pots-de-vin à des suspects pour étouffer l’enquête.

Il lui est reproché d’avoir réclamé Rs 100 000 à des suspects alors qu’il devait les interpeller en septembre 2019, mais après négociation il n’avait obtenu que Rs 25 000. Les deux suspects étaient impliqués dans l’agression sauvage d’un manager d’un supermarché situé à Terre Rouge, le 10 septembre 2019. Finalement l’affaire a été référée à la CID de Pamplemousses, et les suspects ont été arrêtés et placés en détention.

L’inspecteur fait aussi face à une enquête pour avoir bousculé un journaliste d’une radio privée lors de ses fonctions.

Article précédentSecteur bancaire : La MCB étend ses activités au Nigéria
Article suivantTravaux Parlementaires: Les nombreuses allégations de torture par des policiers, au centre de la PNQ de Xavier Duval, ce mercredi