PHOTO D'ILLUSTRATION
PHOTO D'ILLUSTRATION

À Camp Ithier, le corps sans vie d’un jeune homme de 18 ans a été retrouvé par son père mardi matin. Il a commis l’irréparable sur le toit de la maison familiale. Il a utilisé une corde en nylon qu’il a attachée à une des branches d’un manguier. Le corps a été transporté à l’hôpital Jeetoo. L’autopsie a attribué le décès à une asphyxie due à la pendaison.

Mardi matin toujours, à St Paul, après avoir reçu un appel de son oncle, un jeune homme s’est rendu dans la chambre de sa mère. Il était trop tard. La femme avait utilisé un tissu pour mettre fin à ses jours. Sa dépouille a été transportée à l’hôpital Victoria, Candos. L’autopsie a attribué le décès à une asphyxie due à la pendaison. La victime était, selon un rapport de police, déprimée et était suivie par un psychologue dans le privé.

Article précédentDans la capitale : Un jeune de 21 ans arrêté avec de la drogue
Article suivantÉconomie : « Il y a pillage des réserves de la Banque de Maurice et de certains corps paraétatiques », s’insurge Paul Bérenger