Plusieurs observateurs déplorent que le budget soit utilisé comme un moyen pour apporter certains amendements dans les lois en catimini. Le budget 2022-2023 ne diffère pas de cette approche avec des amendements proposés dans plus de 50 lois.

Dans l’émission Zoom Extra hier, le syndicaliste NarendranathGopee a déploré qu’avec un changement dans l’Employment Relations Act, le ministre des Finances va se doter d’un pouvoir qu’il ne devrait pas avoir.

Il avance que dorénavant c’est le ministre qui décidera quand interviendra une révision salariale des employés d’un corps parapublic. Alors que cela intervenait chaque trois ans, NarendranathGopee avance que cela risque de passer à cinq ans et c’est le ministre qui aura le pouvoir de décider.

NarendranathGopee explique que tous les négociations et accords collectifs étaient jusqu’ici strictement une affaire entre les syndicats et la direction des corps parapublics. Le syndicaliste avance que c’est grave que si cet amendement va de l’avant, ce sera au ministre des Finances et au Conseil des ministres de donner leur approbation pour la révision salariale.

Reported by: Murvind Beetun

Edited by : Jugernauth Raj

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentSecteur de la pêche : « Si la population souffre par rapport à la crise alimentaire…c’est la faute au ministère de la Pêche », déplore Judex Rampaul
Article suivantRegressive mark-up : ‘Plus un médicament est cher, plus la marge de profit sera petite !’ dit Soodesh Callichurn