Convoqué à la MCIT hier, Senna Budlorun a soumis son téléphone portable aux enquêteurs. Il a aussi fourni des preuves ou des noms d’individus pouvant confirmer où il se trouvait entre le 16 et le 18 octobre 2020.

Sa convocation fait suite à une vidéo sur les réseaux sociaux où une personne, sous le couvert de l’anonymat, a allégué que Senna Budlorun et VishalShibchurn figureraient parmi les assassins de Soopramanien Kistnen

Pour rappel, cette vidéo a été publiée par l’activiste politique Bruneau Laurette.

À sa sortie des Casernes centrales Me. Samad Goulamaullya  expliqué que son client compte entamer une affaire civile pour diffamation. Il soutient que la police doit traiter cette affaire avec beaucoup de sérieux.

Reported by: Kamalei Perianna

Edited by : Michael Jean Louis  Vishwani  Jugernauth Raj

Posted by : Caroline Duvergé

Article précédentExpulsées du parlement : Karen Foo Kune-Bacha parle d’une attitude de « dominer » à l’encontre de trois femmes parlementaires
Article suivantSecteur de la pêche : « Si la population souffre par rapport à la crise alimentaire…c’est la faute au ministère de la Pêche », déplore Judex Rampaul