C’est ce que rapporte un article de l’Associated Press, publié hier avec le titre. Certes, Maurice ne fait pas partie des premières destinations où ces capitaux privés vont atterrir. Mais notre île tombe dans la seconde catégorie, surnommée « trois M », aux côtés de Malte et de Monaco.

« Les millionnaires sont de nouveau en mouvement ! » C’est le titre de l’article de l’Associated Press qui, se basant sur le rapport Henley Global Citizens, qui suit les tendances de la migration de la richesse privée et des investissements dans le monde entier, évoque un « tsunami de capitaux privés » ayant quitté la Russie et l’Ukraine. Les deux pays font face à un exode massif de milliardaires.

L’article d’Associated Press souligne que le Royaume-Uni n’est plus la plaque tournante de la richesse et les États-Unis n’attirent plus les riches du monde entier. C’est donc les Émirats arabes unis qui vont attirer le plus grand nombre d’entrées nettes de millionnaires dans le monde en 2022. Dans le Top 10, l’on trouve aussi l’Australie, Singapour, Israël, la Suisse, les États-Unis, le Portugal, la Grèce, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

Mais, selon l’article, juste après le Top 10, il y a les « trois M », soit Malte, Maurice et Monaco. Ces trois juridictions, selon Associated Press, devraient accueillir un grand nombre de millionnaires qui devraient également s’installer dans ces trois états.

Henley &Parters estime que d’ici fin 2022, 88 000 millionnaires, en dollars, devraient avoir déménagé dans de nouveaux pays et que 2023 devrait voir les plus grands flux migratoires de millionnaires jamais enregistrés. Car près de 125 000 investisseurs fortunés et leurs familles se préparent sérieusement au nouvel ordre mondial post-Covid.

 

Article précédentRodrigues : « cette alliance gouvernementale pe tenir lors enn brin di fil, » souligne Jean Francisco François
Article suivantDans le nord du pays : de l’héroïne valant Rs 75 millions saisie sur un terrain en friche hier