La NASA a annoncé hier qu’elle sautait dans la recherche d’OVNIS avec sa propre équipe de scientifiques de haut niveau se lançant ainsi dans une étude scientifique sur les phénomènes aériens non identifiés. La recherche de réponses de l’agence spatiale sur les ovnis est distincte de l’effort en cours au ministère de la Défense, qui a partagé ses conclusions lors d’une audience du House Intelligence Committee le mois dernier.
Thomas Zurbuchen, administrateur associé pour la science à la NASA, a déclaré que si l’étude peut avoir des impacts sur la réputation de l’agence, il s’agit néanmoins d’un travail scientifique important.
“La NASA pense que les outils de la découverte scientifique sont puissants et s’appliquent ici aussi”, a déclaré Zurbuchen. “Nous avons accès à un large éventail d’observations de la Terre depuis l’espace – et c’est la pierre angulaire de la recherche scientifique. Nous avons les outils et l’équipe qui peuvent nous aider à améliorer notre compréhension de l’inconnu. C’est la définition même de ce qu’est la science. C’est ce que nous faisons.”
David Spergel, président de la Fondation Simons et ancien directeur du département d’astrophysique de l’Université de Princeton, a été sollicité pour diriger un groupe d’experts des communautés scientifiques, aéronautiques et d’analyse de données afin de “se concentrer sur la meilleure façon de collecter de nouvelles données et d’améliorer les observations de [phénomènes aériens non identifiés] ».
“Nous identifierons quelles données – des civils, du gouvernement, des organisations à but non lucratif, des entreprises – existent, ce que nous devrions essayer de collecter et comment les analyser au mieux”, a déclaré Spergel.

À la suite de l’étude d’environ neuf mois, la NASA partagera publiquement ses conclusions.
L’agence a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve que les ovnis soient de nature extraterrestre, mais que les objets non identifiés présentent un “intérêt” pour la sécurité nationale et la sécurité aérienne.
Scott Bray, directeur adjoint du renseignement naval, a déclaré aux législateurs lors de l’audience du mois dernier qu’il y avait eu 11 quasi-accidents entre des ovnis et des avions américains. Depuis le rapport préliminaire du Pentagone au Congrès l’été dernier, le nombre d’OVNIS observés est passé de 114 à plus de 400, ce que Bray a attribué à la déstigmatisation du signalement des phénomènes non identifiés.

Article précédentDans le Nord du pays : de l’héroïne valant Rs 75 millions saisie sur un terrain en friche
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce mardi 14 juin 2022