Se sentant menacé dans l’exercice de ses fonctions, après que son client, lui ait fait part des menaces qu’aurait proférées des officiers du poste de police de la Tour Koenig, l’avocat Akil Bissessur a porté plainte au CCID.

Il s’est donc rendu aux Casernes Centrales hier en compagnie de son homme de loi, Me Ashley Hurhangee.

Me Ashley Hurhangee avance que la police n’a pas le droit d’empêcher une personne qui a été arrêtée de contacter un proche où un homme de loi pour le représenter.

Article précédentÉducation supérieure : La North-Eastern Hill University de l’Inde veut collaborer avec les universités mauriciennes…
Article suivantConseil de l’ancien champion Lord Sebastian Coe aux jeunes athlètes : « Reconnaissez d’abord que c’est un sport difficile, appréciez ce que vous faites, ne vous contentez pas d’aller chercher la médaille »