Avec trois partants sur cinq dans la première course classique de la saison, l’écurie Gujadhur partait avec de bonnes chances de victoire. La Duchesse n’a été finalement l’affaire de l’établissement dirigé par Soon Gujadhur uniquement avec deux de ses représentants ayant terminé aux deux premières places.

C’est au finish que Royal Wulff a fait la différence. La course a été lancée par Shah Akbar qui a tenté le bout en bout alors que Royal Wulff, le poids lourd de la course avec ses 62 kilos sur le dos, patientait logiquement en dernière position. Lancé par Swapneel Rama à 400 mètres de l’arrivée, Royal Wulff a facilement rattrapé son retard sur le peloton de tête avant de se livrer à une belle bataille dans la ligne droite finale avec son compagnon d’écurie, Shah Akbar, qui a offert une belle résistance avant de s’incliner d’un peu moins d’une longueur.

Après la course, Soon Gujadhur n’a pas caché son amertume par rapport au manque de chevaux dans cette course classique. Il se dit heureux de la victoire mais lance que c’est ‘vaincre sans péril’. Soon Gujadhur n’a aussi pas caché son mécontentement par rapport aux 62 kilos que son cheval a dû porter.

Pour Swapneel Rama, jockey de Royal Wulff, il est évident que le Champ de Mars tient une star avec ce coursier.

Article précédentFrappé de paralysie faciale : Doute sur le concert indien de Justin Bieber
Article suivantTorture policière : La manifestation devant le siège de l’ONU a été un succès, affirme Mario Pointu