Un marchand de glace âgé de 37 ans a consigné une déposition au poste de police de l’hôpital Jawaharlal Nehru à Rose-Belle hier.

Dans sa plainte, il allègue que mercredi lorsqu’il roulait en direction de Balisson, il écoutait la chanson « Polico Crapo » dans son van qu’il utilise pour vendre des glaces.

Arrivé au niveau des locaux de l’ADSU, il a été accosté par deux officiers qui l’auraient giflé et lui auraient donné des coups de pied sur tout le corps. Peu après, un autre officier de l’ADSU les ont rejoints et ce dernier aurait avancé :

« To pe prend nissa are ADSU to pe chante polico crapo, attane to pou coner”.

Le trentenaire allègue dans sa déposition qu’il aurait alors été emmené dans les locaux de la brigade anti-drogue, où les policiers auraient continué à l’agresser. De plus l’homme avance qu’un des officiers aurait mis une feuille d’aluminium dans sa poche en effectuant une fouille sur lui. L’officier l’aurait menacé qu’il allait mettre six autres feuilles d’aluminium dans sa poche s’il n’acceptait pas la charge. L’homme de 37 était détenu au poste de police de Rose-Belle et a été libéré sous caution hier.

Il a reçu des soins à l’hôpital de Rose-Belle mais a refusé d’être admis

Article précédentA Pointe aux Sables hier : quatre policiers blessés lors de l’arrestation d’un récidiviste
Article suivantArrêté suite à la circulation des vidéos de brutalités policières sur les réseaux : le dossier de l’inspecteur Deroochoonee référé à l’IPCC