Les personnels soignants sont appelés à la grève depuis mardi en France à l’appel de neuf syndicats et collectifs pour protester contre le manque de personnels et réclamer des augmentations salariales.
“Les personnels sont en colère et fatigués : ils ne peuvent plus remplir leur rôle de prise en charge correcte de la population malgré des contraintes professionnelles retentissant sur leur santé et leur vie privée”, peut-on lire dans l’appel à la grève lancé le 25 mai.
“Il va y avoir des morts”, s’alarment les organisations, alors que des craintes pèsent sur la capacité des urgences à faire face cet été. Selon l’association Samu-Urgences de France, plus d’une centaine de services d’urgences à travers le pays ont déjà été contraints de limiter leur activité faute de personnel.
Epuisés après la pandémie de COVID-19, jugeant insuffisants les résultats du “Ségur de la Santé”, les personnels soignants devraient organiser des rassemblements dans une cinquantaine de villes pour porter leurs revendications, dont un à Paris, devant le ministère de la Santé, en début d’après-midi.
La nouvelle ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a assuré qu’Emmanuel Macron faisait de la santé son “chantier prioritaire”, mais prévenu que le problème des urgences ne pouvait se régler “en 48 heures”.
Le chef de l’Etat a annoncé le lancement d’une mission d’information “flash” sur les services d’urgences mardi dernier, lors d’une visite à l’hôpital de Cherbourg-en-Cotentin (Manche).
Cette mission d’un mois, confiée au docteur François Braun, président de Samu-Urgences de France, a pour objectif de dresser un état des lieux des manques afin de “pouvoir dès cet été apporter des réponses très fortes, pour pouvoir consolider nos urgences dans cette période”, a expliqué le président de la République.
“Dès juillet, on va prendre des décisions d’urgence (…) pour permettre une réponse adaptée à la centaine de situations identifiées”, a-t-il précisé dans un entretien publié par la presse quotidienne régionale.

Article précédentLe ministre de l’Environnement de la République dominicaine abattu dans son bureau
Article suivantBulletin prévision pour Maurice de ce jeudi 09 juin 2022