Lors du passage à l’antenne de l’inspecteur Shiva Coothen dans l’émission Tempo la So lundi dernier, Me. Ravi Rutnah avait prévenu que si tous les policiers impliqués dans les vidéos de torture ne sont pas arrêtés le plus tôt possible, il entamerait une grève de la faim. L’homme de loi soutient qu’il y a une tactique délibérée de retarder les choses et que cela permettrait à ceux concernés d’interférer avec des témoins et de manipuler des preuves.

Il semblerait que ce ne soient pas des paroles en l’air, car Ravi Rutnah a écrit à la cheffe juge pour demander un renvoi de tous ses cas en cour à partir de ce lundi. L’homme de loi a aussi écrit au commissaire de police, Anil Kumar Dip, évoquant une tactique dilatoire de la police et avançant qu’il a failli à sa mission de protéger la population.

Article précédentVidéo de torture : ‘Maurice s’expose à des sanctions internationales’, prévient Rajen Narsinghen
Article suivantTorture policière : les Mauriciens en Suisse prévoient une manifestation devant l’ONU