Nando Bodha et Paul Bérenger ont tous deux évoqué ce sujet. Le leader du Rassemblement mauricien a indiqué que les mesures décidées dans le passé pour réguler le giron hippique n’ont jamais été appliquées.

Paul Bérenger, de son côté, a parlé de « grand danger » si l’organisation des courses tombe sous le contrôle de la bande à Lee Shim.

Reported by: Sabine Lourde
Edited by:
Michael Jean Louis
Posted by: Jessila Limbeea

Article précédentDemande pour l’institution d’une commission d’enquête sur la brutalité policière à Maurice : « Il y a cinq anciens chefs juge… le gouvernement a l’embarras du choix », affirme Paul Bérenger
Article suivantLes grands titres de Top FM de ce dimanche 05 juin 2022