Les Avengers étaient aux Casernes centrales hier dans le cadre de la parade d’identification de Christopher Pierre-Louis, qui a finalement été annulée. Mais ils y étaient aussi pour une autre affaire de brutalité policière. Selon Me. Sanjeev Teeluckdharry, un dénommé Krishna Seetul a été sauvagement battu par des officiers de la CID de Terre-Rouge au moins deux ans de cela.
Il affirme que la victime a même eu des fractures aux jambes et bras. L’homme de loi avance que l’Independent Police Complaints Commission et la National Human Rights Commission sont au courant des cas, mais que rien n’a été fait jusqu’ici.

Me. Sanjeev Teeluckdharry affirme aussi que la plainte de son client a été refusée, car il était trop tard, les bureaux fermant à 16 heures. Ce qui fait sortir l’avocat de ses gonds.

Article précédentAllégation de brutalité policière : Lindley Couronne de l’ONG Dis-Moi parle d’une culture d’impunité dans la force policière
Article suivant6ème tournoi mondial du karaté Kyokushin en Espagne : Cinq Mauriciens en lice pour une place en finale dimanche