C’était l’une des annonces du dernier budget. Maurice, avait affirmé le ministre des Finances, veut développer une véritable industrie pharmaceutique.

RenganadenPadayachy avait annoncé une série de mesures incitatives, notamment fiscales, pour les compagnies engagées dans la biotechnologie et la pharmaceutique.

Toutefois, ce n’est que ce vendredi que le Conseil des ministres a agréé à la création d’un comité ministériel chargé d’étudier le développement d’un centre pharmaceutique et biotechnologique de pointe. Il sera présidé par le Premier ministre et va s’occuper de toutes les questions techniques et réglementaires.

Par ailleurs, les nouveaux règlements ayant trait aux zones maritimes seront promulgués. Ces règlements vont permettre de nouvelles activités utilisant des technologies innovantes et testées qui contribuent à la conversion de l’énergie en utilisant les propriétés de l’eau de mer, mais aussi à la production d’énergie à partir des marées, vagues, vents et courants.

Maurice va aussi adhérer à la Déclaration de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur l’investissement international et celui provenant de multinationales. Elle vise à assurer un environnement ouvert et transparent pour l’investissement international et encourager la contribution positive des entreprises multinationales à la croissance économique.

Article précédentVidéos choquantes de brutalité policière : Navin Ramgoolam réclame la démission de Pravind Jugnauth
Article suivantAllégation de brutalité policière : Lindley Couronne de l’ONG Dis-Moi parle d’une culture d’impunité dans la force policière