Christopher Pierre-Louis est la première victime à être venue de l’avant pour dénoncer ses tortionnaires depuis qu’une vidéo le montrant en train d’être torturé par des policiers fait le tour des réseaux sociaux.
Une parade d’identification était prévue hier après-midi aux Casernes centrales. Toutefois, elle n’a pu avoir lieu suite au refus d’un policier. En effet, selon Me. Akil Bissessur, l’officier aurait refusé un face-à-face et également de participer à une parade d’identification, car il n’y avait pas d’autres personnes de son gabarit.

Me. Akil Bissessur avance que cet exercice a été repoussé à la semaine prochaine. Il évoque des tactiques dilatoires de la part de la police.

Article précédent6ème tournoi mondial du karaté Kyokushin en Espagne : Cinq Mauriciens en lice pour une place en finale dimanche
Article suivantVidéos de torture : Rouben Mooroongapillay dit détenir des informations qu’un des policiers essaie de fuir le pays