Dans une lettre adressée au Commissaire de Police, Anil Kumar Dip, Devarajen Kanaksabee, président du Tamil Council, dit avoir pris connaissance des vidéos montrant des scènes violentes de brutalité policière, en circulation sur les réseaux sociaux.

Dans l’une d’elles, des policiers forcent un suspect à réciter un chant religieux. Ce que le Tamil Council juge humiliant.

Il réclame ainsi une rencontre avec le Commissaire de Police Anil Kumar Dip, et prévient qu’un mouvement de protestation pourrait être organisé devant les Casernes Centrales et le Parlement. La Mauritius Tamil Temples Federation a aussi adressé une correspondance au Commissaire de police exprimant son indignation.

L’homme de loi, Rooben Mooroongapillay, a également écrit au Commissaire de police et affirme qu’au moins sept offenses sont commises dans les vidéos en question. Il évoque aussi les vidéos dans lesquelles les policiers forcent les détenus à chanter l’hymne national, tout en plaisantant dessus.

Il réclame à ce qu’Anil Kumar Dip agisse immédiatement.

Reported by : Murvind Beetun
Posted by : Sanju Baboolall

 

 

Article précédentPremière journée de courses : l’incertitude demeure, course contre la montre pour People’s Turf Club qui fait même une demande d’injonction en Cour suprême pour que le MTC ne puisse enlever des infrastructures au Champ de Mars !
Article suivantBudget 2022-2023 : L’ACIM prévoit une manifestation le 18 juin si le fardeau des consommateurs n’est pas allégé