Il avance qu’il anticipe d’entamer une grève de la faim à partir du 6 juin

Me. Ravi Rutnah ne plaisante pas. Sur Top FM dans l’émission Tempo la So lundi, il avait annoncé lors du passage de l’Inspecteur Shiva Coothen à l’antenne, qu’il entamerait une grève de la faim si tous les policiers impliqués dans les vidéos de torture ne sont pas arrêtés dans les plus brefs délais.

L’homme de loi a officiellement écrit à la cheffe juge, Rehana Mungly Gulbul, hier. Il avance qu’il anticipe d’entamer une grève de la faim à partir du 6 juin, soit lundi prochain et demande ainsi à ce que tous les cas dans lesquels il paraît, soient renvoyés. Il soutient que si tous les policiers en question sont arrêtés avant cette date, il paraîtra alors dans toutes les affaires comme prévu.

Dans sa correspondance, Me. Ravi Rutnah parle de policiers voyous et avance que c’est une tactique pour perdre du temps et permettre aux officiers impliqués d’interférer avec des témoins et manipuler des preuves.

Dans une autre lettre adressée hier au commissaire de police, Ravi Rutnah  fait état de la même chose et se dit indigné que les policiers en question n’aient toujours pas été arrêtés. L’homme de loi reproche à Anil Kumar Dip de faillir à ses responsabilités de protéger la société. Il informe ainsi le commissaire de sa décision d’entamer une grève de la faim si d’ici lundi les policiers impliqués ne sont pas arrêtés.

L’homme de loi a officiellement écrit à la cheffe juge, Rehana Mungly Gulbul,
Article précédentVidéos de tortures par des policiers : Bruneau Laurette demande à trois officiers de la CID de Terre-Rouge de venir tout raconter
Article suivantDébut de la saison des courses : ‘décider hier pou galouper demain’, déplore Patrick Merven qui affirme que les chevaux ne sont pas prêts