La Government Services Employees Association dénonce les tortures et brutalités qu’ontsubies certains suspects en détention policière. Pour Radakrishna Sadien, c’est une honte pour notre île qui jouit d’une réputation internationale et qui, de surcroît, est signataire des conventions relatives aux droits de l’homme.

Le président de la GSEA réclame que des sanctions soient prises et que s’il le faut suspendre les policiers derrières ces actes barbares. Une commission d’enquête, dit-il, permettra de faire la lumière sur toute cette affaire.

Article précédentBulletin prévision pour Maurice de ce vendredi 03 juin 2022
Article suivantDans une precautionary measure : Un ancien officier de la CID de Terre Rouge dit avoir eu vent que des policiers veulent le piéger avec de la drogue