Alors que le People’s Turf Club a obtenu sa licence d’organisateur des courses avant même que la MTCSL n’obtienne la sienne, il semblerait que cette nouvelle entité éprouve des difficultés, et pas les moindres, dans sa quête d’organiser la journée inaugurale de ce dimanche. En effet, tout d’abord, le paddock des chevaux appartenant au MTC, soit l’autre organisateur, le People’s Turf Club ne pourra l’utiliser.

Ce vendredi au Champ de Mars, des employés du MTC ont été aperçus autour de la piste du Champ de Mars en train d’enlever certaines de leurs installations, car la MTCSL n’organise pas les courses ce dimanche. De plus, pour une journée des courses, un nombre conséquent de palefreniers sont nécessaires. Or, il nous revient que leur contrat ne leur permettrait pas de travailler pour une autre entité.

Ainsi, ce vendredi au Champ de Mars, la société de Jean Michel Lee Shim, a enclenché les grandes manœuvres pour tenter de construire un paddock avec des ‘box’ pour les chevaux à l’intérieur du Champ de Mars, soit à l’endroit connu comme ‘la plaine’ par les turfistes. Mais plus tard cet après-midi, People’s Turf Club a fait une demande d’injonction en Cour suprême pour que le MTC et la MTCSL ne puisse enlever des installations existantes se trouvant au Champ de Mars. L’affaire a été fixée au 7 juin, soit mardi prochain.

Reported by : Murvind Beetun
Posted by : Sanju Baboolall

Article précédentHommage : Un an depuis que Sir Anerood Jugnauth a tiré sa révérence
Article suivantVidéos insultantes montrant des policiers plaisantant autour d’un chant religieux : la Mauritius Tamil Temples Federation et le Tamil Council expriment dans des correspondances au Commissaire de police !