Photo d'illustration

C’est au poste de police d’Abercrombie que cette déclaration a été consignée mercredi dernier. Le policier explique qu’il a rejoint la force policière en 2012 et qu’il a travaillé à la Special Supporting Unit, la brigade antidrogue, le poste de Trou aux Biches et la CID de Terre Rouge avant d’être transféré à la Special Mobile Force dimanche dernier.

Le policier de 29 ans affirme qu’il aurait reçu des informations d’un ami posté à la brigade antidrogue selon lesquelles certains policiers voudraient le piéger avec de la drogue. Il ajoute que ces mêmes policiers ont répandu des rumeurs selon lesquelles il serait impliqué dans un trafic de drogue.

Selon sa plainte, une vidéo a même été faite afin de lui  préjudice, ainsi qu’à ses proches. Il dit consigner cette precautionary measure car il ne connaît pas les intentions de ceux qui veulent le piéger.

Article précédentTortures et brutalités policières alléguées: La GSEA réclame des actions et des sanctions contre les policiers impliqués
Article suivantDécès de sir Anerood Jugnauth : retour sur son parcours