Le dirigeant de Linion Pep Morisien était aux abords du tribunal de Port-Louis ce matin. Il accompagnait Billy Samrandine qui, avec son frère Ricardo, avait été arrêté suite à un affrontement avec des policiers en mars 2020, soit en plein confinement. La police avait effectué une perquisition à leur domicile.

Par la suite, des vidéos dans lesquelles on voit les deux frères Samrandine être brutalisés par des policiers avaient circulé sur les réseaux sociaux. Pour Bruneau Laurette, il n’est pas normal qu’un seul policier ait été arrêté jusqu’ici. Il affirme qu’il compte monter un dossier avec toutes les victimes de torture qu’il enverra aux Nations-unies.

Hérold, un proche des frères Samrandine, est revenu sur les incidents de mars 2020. Il affirme que ce jour-là, une femme de 75 ans et une femme enceinte ont été brutalisées. Il ajoute que des enfants en bas âge étaient présents au moment des faits.

Article précédentChamp de Mars : La MTCSL dit avoir signé le contrat pour une gestion en alternance avec la People’s Turf Club PLC dans l’intérêt de ses employés et partenaires
Article suivantVidéos de torture : Bruneau Laurette porte plainte contre Pravind Jugnauth et l’inspecteur Shiva Coothen