Depuis la publication, samedi dernier, de trois vidéos montrant trois individus être brutalisés par des matraques électriques, le commissaire de police a initié une enquête. Toutefois, les noms des policiers qui seraient impliqués circulent déjà sur les réseaux sociaux. Nous apprenons que la police a aussi identifié l’équipe dont les membres sont les protagonistes des vidéos en circulation.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les officiers impliqués faisaient partie d’une équipe de la CID de Terre Rouge. Rappelons que les vidéos remontent à trois ans. Entre-temps, plusieurs d’entre eux ont déjà été transférés à d’autres départements de la police.
Toutefois, un inspecteur a, lui, été suspendu de ses fonctions.

Il a été arrêté par l’Icac l’année dernière. Il faisait l’objet de plus qu’une douzaine de plaintes. Il lui était notamment reproché d’avoir sollicité Rs 100 000 de deux suspects qui devaient être arrêtés en septembre 2019. Selon la plainte, il n’aurait reçu, après négociation, que Rs 25 000.

Les deux suspects étaient impliqués dans l’agression sauvage du manager d’un supermarché situé à Terre Rouge le 10 septembre 2019. L’affaire avait été référée à la CID de Terre Rouge, sous la responsabilité de l’inspecteur en question. Il lui aurait été reproché de les avoir contactés et rencontrés à Montagne Longue à deux reprises au lieu de les appréhender. L’inspecteur avait été réprimandé par ses supérieures pour avoir fait trainer l’enquête sur l’agression du manager.

Finalement, le dossier avait été référé à la CID de Pamplemousses. Rapidement, les deux suspects ont été arrêtés et placés en détention. Ils ont alors incriminé l’inspecteur de police.
Hier, Bruneau Laurette a indiqué avoir identifié cinq des policiers sur les vidéos. Il a d’ailleurs donné trois noms.

Article précédentCovid-19 : 9 nouveaux cas locaux enregistrés ces dernières 24 heures
Article suivantChute de température : il fera 15 degrés sur les hauts cette nuit