Les courses hippiques à Maurice se retrouvent dans une impasse, avec ce que plusieurs qualifient déjà de coup prémédité du pouvoir avec un éventuel démantèlement du MTC qui risque tout simplement de disparaitre.

Commentant cela à Chemin Grenier lors d’une réunion nocturne de l’Entente de l’Espoir hier, Paul Bérenger, avance que les Mauriciens ne réalisent pas la gravité de cette affaire. Le leader du MMM avance que si jamais les courses tombent entre les mains de la mafia, des milliards de roupies iront dans le money politics et ne feront qu’accentuer la corruption dans le pays.

Paul Bérenger soutient aussi que le pays se retrouvent avec quatre bombes à retardement. Il cite le CEB, le Metro Express, la dette publique et le système de pension.

Article précédentFrais élevés pour effectuer le Hadj : une manifestation a lieu devant le centre culturel Islamique à Vallée Pitôt, de 11 : 00 à midi ce samedi
Article suivantRallye de L’ACIM ce samedi dans la capitale : Jayen Chellum demande au public de respecter les instructions à la lettre