Les différents syndicats de la police, notamment la Police Officers’ Solidarity Union, l’All Police Officers Unity, la Police Fighters Unionet la Junior Police Offices Union,ont animé une conférence de presse conjointe cet après-midi. Cela, après une rencontre que leurs dirigeants ont eue avec le commissaire de police, Anil Kumar Dip.

Ils ont soulevé plusieurs points au patron de la police, notamment le port de tatouages sur des parties visibles du corps. Rappelons qu’ils sont interdits. Un délai, expirant à la fin du mois d’avril, avait été accordé par le commissaire de police pour que les policiers qui ont ces tatouages les enlèvent.

Lors de la rencontre, un moratoire de quatre mois a été accordé.

Écoutez Mohamedally Maudarbocus de l’All Police Officers Unity…

 

Selon une circulaire émise le 11 mars dernier, le commissaire de police indiquait que le port de tatouages sur les parties visibles du corps des policiers est interdit. Les contrevenants s’exposent à des sanctions disciplinaires.

Article précédentFAKE video of Aryan Khan goes VIRAL
Article suivantLa grippe aviaire s’étend en Europe et pourrait bientôt arriver à Maurice