L’imam Zahir Peerbux, porte-parole de la Young Protection Society, dit s’être entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, Alan Ganoo, hier. Il dit avoir aussi écrit au président de l’Islamic Cultural Centre pour obtenir des éclaircissements.

Selon lui, le tarif de Rs 300 000 est exorbitant. Il demande aux instances concernées de remédier à la situation.

Nous avons tenté à maintes reprises d’avoir la réaction de Samad Sairally, président de l’Islamic Cultural Centre. Il est demeuré injoignable.

Article précédentHommage à Desmond Tutu, décédé dimanche : « Le monde a perdu un grand défenseur des droits humains », affirme Olivier Bancoult
Article suivantHoroscope : Daily predictions 29 December 2021