Dans une déclaration à la presse, Ashok Subron a expliqué qu’il avait remis une copie des Kistnen Papers au Central CID quelque temps de cela. Toutefois, il déplore qu’il n’y ait eu aucune action de la police. Pour rappel, les Kistnen Papers avaient fait surface après le décès de Soopramanien Kistnen. Ces documents seraient liés aux dépenses encourues dans la circonscription numéro 8 lors dernières élections générales.

Par ailleurs, Ashok Subron et Stefan Gua ont été interrogés hier pour une manifestation tenue en 2017 pour contester la passation du pouvoir entre Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth.

Ashok Subron dit ne pas comprendre la raison de cette convocation.

Article précédentLancement de l’application Blink d’Emtel : une application de paiement mobile révolutionnaire
Article suivantÉconomie : ‘il y a des similitudes entre le Sri Lanka et Maurice, mais il n’y a aucune co-relation !’ dit Rajeev Hasna