Pour le juriste spécialisé en droits constitutionnels, la démarche du Bureau de l’Attorney General est tout à fait normale. Toutefois, le Professeur Narsinghen voit en cette démarche une tactique dilatoire.

C’était dans le Hardtalk hier.

Article précédentÀ Fond Du Sac : des matériaux valant Rs 132 000 emportés d’une plantation
Article suivantUricek remis aux autorités slovaques : ‘C’est du jamais vu, je maintiens que c’est un cas d’enlèvement !’ s’insurge Dev Jokhoo