INFLATION
Photo d'illustration

C’est en raison de la flambée des prix du carburant et des denrées alimentaires et de la dépréciation de la roupie, entre autres…

Maurice se remet graduellement de la pandémie…la plupart des secteurs sont revenus au niveau d’activité économique d’avant la pandémie, sauf le secteur touristique…

C’est ce qui ressort d’une mission du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Cemile Sancak effectué à Maurice du 27 avril au 10 mai lors des consultations de l’article IV de 2022.

La croissance du Produit intérieur brut réel était à 4 % en 2021, après une contraction d’environ 15 % en 2020 selon le FMI.

Elle prévoit une croissance de 6,1 % en 2022 et une hausse dans l’inflation.

Le FMI cite la guerre en Ukraine qui a pesé sur les projections de croissance.  Ce en raison d’une croissance plus faible chez les partenaires commerciaux, de perspectives moins optimistes pour les flux touristiques mondiaux et de la détérioration des termes de l’échange.

Toutefois, la reprise devrait se poursuivre, tirée essentiellement par le secteur du tourisme.

La mission s’attend à ce que les arrivées de touristes atteignent environ 60 % des niveaux d’avant la pandémie en 2022 soit un peu plus de 800 000 touristes.

Avec chaque tranche de 100 000 touristes supplémentaires, la croissance pourrait augmenter de 0,6 %.

D’ajouter que l’inflation annuelle devrait encore augmenter pour atteindre 11,5 % en 2022, en raison de la flambée des prix du carburant et des denrées alimentaires, de la dépréciation passée de la roupie et de la reprise de la demande intérieure.

 

Reported by: Jessika Godin
Edited by:
Jugernauth Raj,Vishwani
Posted by: Jessila Limbeea

Article précédentSri Lanka : Moins de pouvoir au président et pouvoir accru au parlement
Article suivantEn avril 2022 : 84 268 touristes ont visité l’île